Voici un article intéressant mettant en évidence l’impact des réseaux sociaux sur le processus de recrutement. Julien Cotte met en évidence que les réseaux sociaux permettent de préparer la « rencontre » que constitue l’entretien de recrutement puisqu’il est possible d’obtenir beaucoup d’informations sur les candidats. Franck Lapinta souligne bien que cette rencontre reste évidemment indispensable car les échanges virtuels ne peuvent remplacer ce que l’on ressent lorsque l’on rencontre un candidat.

Les réseaux sociaux sont aux recruteurs ce que les SIRH sont globalement aux responsables RH. L’enjeu de ces outils est de faire en sorte que les RH consacrent leur temps à des tâches à valeur ajoutée ! L’intérêt de la rencontre entre un recruteur et un candidat est de partager tout ce qui ne peut l’être autrement : savoir si le « feeling » passe ou non, savoir si la personne peut ou non s’inscrire dans l’organisation et la culture de l’entreprise, etc.

Pour avoir donné récemment un cours à Dauphine auprès d’étudiants en Master 2 de marketing, ils craignent que les réseaux sociaux soient mal utilisés et que les recruteurs cherchent davantage à voir leurs photos de soirée sur Facebook que leurs stages sur LinkedIn. Du coup, ils tendent à tout verrouiller et sous-utilisent de fait la puissance des réseaux sociaux. L’un d’entre eux m’a même dit qu’il avait peur que ses paramétrages « sautent » s’il faisait « J’aime » sur une page entreprise…. L’irrationnel s’invite toujours dans le domaine des technologies émergentes.

Les candidats doivent donc tirer le plus grand profit des réseaux sociaux afin de se faire identifier par les recruteurs en qualifiant au mieux leurs profils et en sachant jouer de façon pertinente des paramétrages. Les recruteurs doivent bien utiliser ces outils et veiller à ne pas « abuser » (cf. l’article sur les drôles de méthode des DRH américains) des infos à disposition afin de mener un processus de recrutement de qualité.

Bonne lecture !
——–

Les réseaux sociaux, Facebook, Twitter, Viadeo ou Linkedin, commencent à changer le regard des recruteurs lors des entretiens. Avant de vous rencontrer, en visitant vos comptes et publications en ligne, ils ont déjà une petite idée de vos compétences et de votre personnalité. Des entretiens plus directs et plus personnels en perspective.

« Même si la majorité des recrutements ne se font pas sur les réseaux sociaux, ces nouveaux outils changent les règles du jeu entre les entreprises et les candidats », avance Franck La Pinta, responsable marketing web et RH 2.0 du Groupe Société Générale.

En consultant vos profils Facebook, Twitter, Viadéo ou Linkedin, en vérifiant ce que Google remonte de vous, en lisant vos commentaires et tweets sur l’actualité d’un secteur, les recruteurs peuvent vérifier votre intérêt et votre pertinence dans un domaine. Les échanges lors de l’entretien d’embauche s’en trouvent alors plus directs et intéressants.

Aller plus vite à l’essentiel lors de l’entretien

« Avant de rencontrer un candidat en entretien, nous voyons rapidement ses profils et publications sur les réseaux sociaux, ce qui donne souvent l’occasion de rebondir sur une intiative ou un projet que le candidat a mené à bien, » explique Julien Cotte, directeur du recrutement et de la mobilité de Logica France.

Votre présentation sur les réseaux sociaux compte donc beaucoup et permet aux recruteurs d’aller plus rapidement à l’essentiel ou d’aller plus loin sur certains aspects lors de l’entretien.

N’hésitez pas à avoir un dialogue sur les pages Facebook ou Viadeo de l’entreprise, cela vous péparera aux entretiens qui suivront.

« Si vous avez postulé dans l’entreprise grâce à ce que vous avez vu d’elle ou aux échanges que vous avez avec elle sur les réseaux sociaux, signalez-le pendant l’entretien. Cela montrera une capacité d’innovation dans votre manière de communiquer et de postuler », ajoute Julien Cotte.